Témoignages

La méthode Vittoz m'a appris à "faire de l'ordre dans ma tête" car auparavant, j'étais totalement désorganisée. Je commençais une chose sans la finir, ne savais plus où je rangeais mes affaires ni celles de mes filles. Dans ma tête, tout se bousculait. Une amie m'a alors parlé de la méthode Vittoz. Elle m'a proposée de l'expérimenter, et selon elle, cela devait me convenir. Je me suis dit: "Alors, j'essaie, après tout, si cela peut m'aider, pourquoi pas ?"

Je me suis rendue à ma première séance sans savoir ce qui m'attendait. Je n'avais fait aucune recherche sur Internet afin de ne pas avoir d'idée préconçue. Au début, je ne savais pas comment on allait aborder la chose ni par où nous allions commencer. Je me suis laissée aller au feeling, et j'ai redécouvert mes ressentis face à beaucoup de choses. Les exercices proposés me paraissaient d'une évidence même. Plus on allait de l'avant, plus cela faisait partie de moi.

J'avais l'impression que tout cela était enfoui au fond de moi et que j'avais oublié leur existence. Très vite, ce ne fut plus des exercices à faire, mais quelque chose de naturel faisant partie intégrante de ma vie. J'avais enfin retrouvé la symbiose entre le corps et l'esprit.

Aujourd'hui, je remercie Charly Zaradez d'avoir eu la voix, les mots les gestes et la patience pour m'enseigner des exercices qui m'ont fait voir la vie d'une tout autre façon, nullement stressante et si bien organisée: une vie qui coule de source.

Témoignage sur la réceptivité

Suite à l'article "rêvasser" de la rubrique "News" j'ai reçu ce témoignage sur la réceptivité d'une personne habituée à la méditation bien que ne connaissant pas le Vittoz.

J'aimerais te restituer mon expérience lorsque j'ai passé l'IRM préalable à l'arthroscopie que je ferai lundi.
Vu que la machine passe par des moments de boucan de marteau piqueur, on m'a proposé des écouteurs pour la radio. J'ai horreur de la musique de fond, d'ambiance, de remplissage qu'on trouve partout. J'ai donc hésité, demandé s'il y avait une station de musique classique, sinon rien. Donc c'était rien. C'est-à-dire juste un casque pour limiter l'impact du bruit.

Je partage ton appréciation de l'article en ce sens qu'il passe à côté de quelque chose d'essentiel. Pour un IRM on ne doit pas bouger. On peut donc s'inquiéter des envies de se gratter, ce qui induit une agitation et un sentiment d'impuissance, ou alors juste faire l'expérience de l'immobilité avec une attention douce dans le présent. C'est ce qui m'est arrivé. Quand c'était fini j'ai eu l'impression que ça avait été très court, alors que ça prend en tout cas une demi-heure, et j'étais profondément relaxe, j'ai fait la remarque au radiologue que j'avais l'impression d'être dans une salle de réveil après une narcose... sachant très bien que je n'avais pas dormi!

C'est donc bien la réceptivité à soi et à l'environnement quel qu'il soit, dans l'instant, qui est bénéfique. Il y a eu des expériences de relevés d'activité cérébrale chez des méditants qui ont montré des flux d'ondes alpha inhabituels. D'ici à appeler ça de la rêvasserie, le terme est mal choisi!

Témoignage de Madame D.H.

Je suis une personne dynamique qui bouge beaucoup dans ma tête comme dans mon corps. Autrefois, je n'avais pas terminé une activité que j'étais déjà en train de penser à ce que j'allais faire après; toutes mes journées étaient ainsi faites. Je n'étais pas présente, je n'habitais pas mon corps, je souffrais et j'étais déçue de la vie, de ma vie.

Aujourd'hui, grâce à Vittoz, j'apprécie le moment présent, je retrouve ma mémoire, je suis bien dans mon corps et si je suis déroutée je fais quelques exercices qui me permettent de m'enraciner, d'être dans la joie, d'avoir confiance en moi, en mon plan de vie.

J'ai de nouveau un travail qui j'aime et qui me nourrit, qui m'aide à me positionner, à prendre ma place, à exprimer mes émotions. J'ose enfin, sans peur d'être rejetée, abandonnée, humiliée.

Je me sens respectée parce que maintenant je me respecte de plus en plus, aimée parce que je m'aime de plus en plus.

Je réalise que ce sont les choses les plus simples que m'enseigne la méthode Vittoz qui me font apprécier la vie, d'être qui je suis: une personne entière. Je commence à être très fière de moi.

Merci Vittoz.

Témoignage de Monsieur M.T.

A Monsieur Charly Zaradez
Mon "docteur Vittoz"

Jour après jour,
Tempête dans mon cerveau,
Les pensées tempétueuses frappent mon cerveau
A l'horizon, aucun salutaire repos
Que faire pour arrêter ce flot ?

Au gré d'un article,
M'apparaît une issue fantastique,
Une nouvelle méthode ?
La méthode Vittoz,
Vibration du cerveau,
Phénomène Vittoz,
Kesako ?

Nuit sans sommeil,
Au milieu des ténèbres,
Internet publie un site, une adresse courriel,
J'y relate mes diurnes et noctambules tempêtes,
Rendez-vous à Apples.

Première séance,
Nouveaux vocables insolites,
Réceptivité, émissivité,
Souplesse simplicité, sincérité.

Au fil des séances,
Assuidité journalière à la méthode,
Surprise, cela fonctionne,
La tempête se calme.

Séance après séance,
Le cerveau se repose,
La houle se tranforme en rides,
La concentration se manifeste,
Je vis une nouvelle vie !